CFAIM FAQ

VOS QUESTIONS, NOS RÉPONSES

Généralités sur la formation en apprentissage
Retrouvez toutes les réponses aux questions les plus fréquemment posées sur l’apprentissage !
Qu'est-ce-que l'alternance ?
L’alternance désigne une voie de formation qui associe une formation théorique dans un organisme de formation (école, CFA…) et une formation pratique en entreprise, par alternance de périodes de travail en entreprise et à l’école, selon un rythme d’alternance défini, en vue de préparer un diplôme, un titre homologué ou une qualification professionnelle. Il existe 2 types de contrats de formation par alternance sous statut salarié : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation. 
Contrat d'apprentissage et contrat de professionnalisation, quelles différences ?
Le contrat d’apprentissage est un dispositif de formation initiale à part entière, qui permet aux jeunes d’acquérir, sous contrat de travail spécifique, un diplôme ou titre d’enseignement technique ou professionnel inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Il concerne les jeunes entre 16 et 25 ans (sauf certains cas dérogatoires).
Dispositif de formation professionnelle continue, le contrat de professionnalisation vise l’acquisition d’une qualification reconnue par une branche professionnelle ou enregistrée au RNCP, en vue d’une insertion professionnelle rapide. Il peut concerner les publics de plus de 26 ans.
Le cadre législatif et juridique diffère entre les deux types de contrat : public visé, habilitation de l’employeur, formalités liées au contrat, conditions et durée du contrat, rémunération du jeune, avantages accordés à l’employeur, financement de la formation, succession de contrats.
Quelles sont les conditions à remplir pour suivre une formation en apprentissage ?
Elles sont au nombre de 4 :
  • Avoir plus de 16 ans et moins de 26 ans au jour de la signature du contrat (sauf cas dérogatoires),
  • Satisfaire aux conditions d’accès à la formation souhaitée,
  • Conclure un contrat d’apprentissage avec un employeur, après s’être assuré que l’emploi proposé soit en adéquation avec le référentiel du diplôme ou du titre visé,
  • Le CFA doit disposer de places en nombre suffisant pour accueillir l’apprenti, avant l’atteinte de son effectif d’apprentis maximum, fixé par convention avec le Conseil Régional pour chaque formation en apprentissage.
La formation en alternance est-elle payante ?
Non, il s’agit dans les 2 types de contrat d’une formation gratuite pour l’alternant, et de plus rémunérée, puisque effectuée sous statut salarié.
Le diplôme ainsi obtenu a-t-il la même « valeur » qu’un diplôme obtenu par voie classique ?
Absolument, le programme de formation et les épreuves académiques d’examen sont les mêmes pour l’ensemble des étudiants, alternants ou pas. La formation par alternance demande donc un investissement personnel important et nécessite une forte motivation.

Le « plus » du diplôme obtenu en alternance par rapport à un diplôme obtenu en parcours classique : l’acquisition d’une expérience professionnelle concrète, véritable passeport pour l’emploi en vue d’une insertion professionnelle rapide et réussie ! L’apprentissage permet également de développer des compétences en termes d’organisation, d’autonomie, de savoir-être et de maturité.
Quels diplômes puis-je préparer en apprentissage ?
Il s’agit en premier lieu de valider ses choix d’orientation, de se renseigner sur les filières de formation proposées et les métiers visés, et de définir avec soin son projet professionnel. Rencontrer un professionnel de l’orientation, participer à des salons et forums sur ce thème (par exemple LA NUIT DE L’ORIENTATION organisée dans de nombreuses CCI), interroger directement des professionnels sur leur métier, peuvent s’avérer être des actions très utiles. Tous les niveaux de formation sont concernés par l’apprentissage, du CAP au diplôme d’ingénieur. Le jeune devra préalablement satisfaire aux conditions d’admission propres à la formation choisie (tests et entretien, admission sur concours) au même titre qu’un étudiant en parcours classique.

La liste des diplômes préparés en apprentissage et les coordonnées des CFA sur le territoire régional sont disponibles auprès des principales structures d’accueil et d’orientation des jeunes : CIO, missions locales, CRIJ, Pôle Emploi, mais aussi dans les POINTS A des CCI, à la Chambre des Métiers, dans les salons et forums étudiants… L’apprentissage offre la possibilité de signer plusieurs contrats successifs afin de préparer des diplômes de niveau supérieur, dans une logique de progression au sein d’une même filière.
A quel moment débute la formation en CFA ?
S’agissant d’un dispositif de formation initiale à part entière, les enseignements suivent le même calendrier universitaire que ceux hors alternance et débutent généralement entre septembre et novembre de chaque année, pour s’achever entre mai et juillet (dates du cycle de formation). La signature d’un contrat d’apprentissage est toutefois autorisée à compter d’une période de trois mois avant la date de début des cours, pendant laquelle le jeune travaillera à temps plein en entreprise. En pratique, il est cependant recommandé de se pré-inscrire en CFA au plus tôt et d’effectuer dans le même temps les premières démarches de recherche d’employeur, en lien avec le CFA.
Le rythme d’alternance est-il le même pour toutes les formations ?
Non, ce rythme peut varier en fonction du diplôme et de l’établissement concerné. Par exemple, pour le BTS Tourisme proposé au CFAIM, le rythme d’alternance à CAPFORMA Saint-Raphaël est en moyenne d’1 semaine en CFA / 2 semaines en entreprise, et celui du PFC d’Arles est de 2 jours / 3 jours. Pour certains diplômes de niveau supérieur, plusieurs rythmes combinables entre eux sont proposés : l’apprenti optera pour le rythme le plus approprié en fonction de son projet professionnel et des contraintes de son entreprise.
A partir de quand devient-on apprenti ?
C’est au jour de la signature du contrat d’apprentissage avec l’entreprise que le jeune acquiert le statut d’apprenti. Il devient salarié de l’entreprise à part entière, bénéficiant des dispositions applicables à l’ensemble des salariés. Les temps d’enseignement en CFA sont compris dans l’horaire de travail. 
Comment procéder pour trouver un employeur ?
La recherche d’employeur constitue une étape clé pour le futur apprenti, en le positionnant d’emblée en tant qu’acteur de son parcours de formation. Elle s’effectue en utilisant les mêmes pistes que celles d’une recherche d’emploi classique : consultation d’offres d’emploi (forums et salons dédiés, Internet, Points A des CCI, presse, Pôle Emploi), prospection et candidature spontanée auprès d’entreprises, activation du réseau relationnel… La qualité de rédaction des CV et lettre de motivation, une bonne préparation à l’entretien d’embauche et une solide motivation augmenteront les chances de réussite. Les démarches de recherche d’un employeur peuvent débuter idéalement dès le mois de mars pour une formation qui commence en septembre.
Il est également important de bien se renseigner au préalable sur les modalités du contrat (avantages financiers, législation), et de connaître le rythme d’alternance de la formation qui peut s’avérer être un élément déterminant pour le futur employeur.

En complément des démarches effectuées par les jeunes eux-mêmes, certains CFA, dans lesquels les jeunes se sont préinscrits en attendant de trouver un employeur, adressent leurs candidatures aux entreprises partenaires qui les sollicitent directement en leur proposant des offres de contrats. C’est le cas des écoles du CFAIM, qui, du fait de la proximité soutenue des CCI et de leur rôle d’accompagnement auprès des entreprises, entretiennent des liens privilégiés avec elles et nouent des partenariats.